Une vie culturelle riche et diversifiée, telle celle dont dispose Lausanne, est essentielle dans une démocratie plurielle. La culture offre un espace indispensable à la réflexion, à la rêverie, à la contemplation, à la confrontation, à l’émerveillement. Elle est garante de notre patrimoine, de notre histoire et participe à la construction de notre avenir. Le domaine de la culture fait face à des défis majeurs dans les années à venir. La pandémie l’a fragilisé à tous les niveaux, accéléré les effets de la numérisation et exacerbé la précarité d’un grand nombre d’artistes et acteur·trice·s culturel·le·s. Les Vert·e·s s’engagent pour permettre à ce secteur indispensable de traverser cette crise et en tirer des leçons essentielles pour développer une culture plus forte, durable et diversifiée sur le long terme.

Durant cette législature, les Vert·e·s s’engagent à agir pour :

Mener une politique culturelle inclusive

  • Développer la diversité culturelle et renforcer l’accès à la culture.
  • Soutenir les initiatives d’accès à la culture, en particulier pour les jeunes adultes, les retraité·e·s, les nouvelles et nouveaux habitant·e·s ainsi que les personnes au revenu modeste.
  • Faire évoluer la politique culturelle de la Ville vers une prise en considération plus large de la diversité culturelle au sein de la population.
  • Tendre à une meilleure valorisation de formes artistiques et de champs culturels marginalisés ou déconsidérés, comme par exemple la culture hip-hop, le street art, le clubbing, l’art queer, la littérature ou le cinéma de genre, la culture science-fiction et fantastique, le gaming, etc.
  • Renforcer la collaboration entre le Service de la culture et les associations professionnelles pour garantir la mise en œuvre d’une politique culturelle cohérente avec les besoins et les réalités des milieux concernés.
  • S’assurer de la diversité des artistes au sein des œuvres subventionnées ou achetées par la Ville.

Viser une économie culturelle juste

  • Garantir de bonnes conditions salariales et prévenir la précarité des acteur·trice·s culturel·le·s, notamment par le biais de critères de subvention transparents.
  • Donner les moyens au secteur culturel, largement dépendant des collectivités publiques, de réduire son empreinte écologique et de développer des pratiques durables.
  • Harmoniser les différents services de la Municipalité pour que le soutien aux manifestations et événements culturels soit cohérent et que les subventions du Service de la culture aillent de pair avec une coopération bienveillante et une flexibilité accrue des autres services concernés par les activités culturelles, particulièrement la PolCom, le SPADOM et les SIL.
  • Se positionner en tant que « ville de la bande dessinée » avec la création d’un centre de compétence et la valorisation du Fonds BD de la Ville (parmi l’un des plus précieux au monde). Soutenir le festival BDFIL dans son développement indispensable et participer aux efforts de différentes villes suisses pour une meilleure reconnaissance du neuvième art au niveau national.
  • Renforcer l’accès à la formation musicale pour toute la population.
  • Renforcer le soutien à la relève et aux artistes émergent·e·s.
  • Renforcer la création et la production locales.
  • Faciliter l’accueil de tournages suisses ou étrangers sur le territoire de la commune et créer des incitations pour encourager les dépenses sur place, en termes d’emploi, de matériel et de services par la création d’un guichet de tournages, comme cela existe dans d’autres villes.
  • Renforcer les artistes émergent·e·s, notamment dans les arts visuels et l’art contemporain, en défendant une politique de rémunération des artistes indépendamment de la vente des œuvres, en soutenant davantage les espaces d’art indépendants et les festivals qui programment ce genre d’œuvres.

Créer les espaces et donner les moyens au développement de projets inédits

  • Encourager davantage la création et la production au sein des institutions lausannoises, des lieux de création (théâtres, espaces d’art, salles de concert, etc.) et des festivals. Développer notamment les résidences artistiques à Lausanne. Soutenir particulièrement les résidences offertes aux artistes lausannois·e·s ou favoriser les échanges avec des lieux de résidence à l’étranger.
  • Soutenir la relève littéraire et en particulier la création des premières œuvres.
  • Promouvoir les acteur·trice·s du livre (auteur·trice·s, éditeur·trice·s & libraires indépendant·e·s), renforcer les liens avec les écoles et les bibliothèques et créer des synergies avec les festivals littéraires tels que BDFil, Lausan’noir, Lire à Lausanne ainsi que le Prix des lecteurs de la Ville de Lausanne.
  • Réunir les salles de cinéma de l’agglomération autour d’un projet commun pour assurer une offre diversifiée.