Question écrite

 

Construction d’un collecteur d’évacuation des eaux usées (DN 315) – une chance pour la nature et pour les quartiers environnants ?

Le projet de construction d’un collecteur d’évacuation des eaux usées (DN 315) entre les Fiches Nord et la Route d’Oron offre la possibilité de créer un passage à faune ainsi qu’un cheminement piéton pour désenclaver deux quartiers du Nord de Lausanne.

Le Service de l’eau de Lausanne projette la construction d’un collecteur d’évacuation des eaux usées (DN 315) pour relier les immeubles de Valmont ainsi que le quartier des Fiches Nord à la canalisation au niveau de la Route d’Oron. 

Le nouveau collecteur est prévu à la lisière du cordon boisé du ruisseau de Vennes au lieu d’emprunter le lit du ruisseau, comme c’était l’usage jusqu’ici. Ceci est à saluer, car les collecteurs dans les lits des cours d’eau sont exposés à un risque d’érosion et d’effondrement accru et deviennent ainsi une source de pollution des eaux. 

Toutefois, les travaux ainsi que les accès au chantier causent des dommages au cours d’eau, à la forêt ainsi qu’à une zone humide, et vont probablement achever la hêtraie des Fiches Nord, déjà sérieusement endommagée par des travaux entrepris auparavant. Le projet exige donc des mesures de reconstitution et de remplacement. Il faudrait recon­stituer (et si possible améliorer) la zone humide ainsi que le lit du ruisseau, en aménageant notamment des vasques pour les salamandres tachetées. Le cordon boisé doit être reconstitué, y compris au niveau de la parcelle no. 7328, où le mur de soutènement s’est écroulé.

Le ruisseau de Vennes se jette dans la Vuachère au sud de la Route d’Oron. Aussi bien la

Vuachère que le ruisseau de Vennes sont des liaisons biologiques stratégiques (sous-réseaux amphibie/aquatique et forestier). Toutefois, ces liaisons sont interrompues par la Route d’Oron qui présente un obstacle infranchissable pour la faune. La construction du collecteur exige des travaux près de cette route et serait donc une excellente occasion de construire un passage à faune sous la Route d’Oron (actuellement, l’eau passe à travers un tuyau en ciment de petite taille). 

Enfin, le nouveau collecteur traverse le ruisseau de Vennes à hauteur des Fiches Nord. Ici, la Ville pourrait profiter des travaux pour créer une passerelle au-dessus du ruisseau avec un cheminement piéton sur le tracé de l’allée temporaire d’accès au chantier. Ceci permettrait aux habitants des Fiches Nord de rejoindre les commerces de la route d’Oron (Aldi et Migrol), sans passer à guet, comme aujourd’hui (voir plan annexé). En outre, ce passage permettrait aux habitants de l’Avenue de Valmont 1 à 15, 12 et 14 d’accéder à la station M2 Fourmi située à moins de 500 m à pied. Il s’agit donc d’une opportunité à très peu de frais pour la collectivité qui permettrait de désenclaver deux quartiers du nord de Lausanne. 

Questions à la Municipalité:

  • Envisage-t-elle de profiter des travaux de construction du collecteur d’eaux usées DN 315
    – pour rendre fonctionnelle la liaison biologique stratégique qui s’y trouve, notamment en créant un passage à faune sous la Route d’Oron, en reconstituant la zone humide et le cordon boisé, et en aménageant des vasques à salamandre tachetée ?
    – pour réaliser un cheminement piéton sur le tracé de l’accès au chantier, avec passerelle au-dessus du ruisseau de Vennes ?
  • De manière générale, envisage-t-elle de profiter systématiquement des possibilités de synergie que présentent les travaux de canalisation pour favoriser la biodiversité, notamment pour renforcer la trame verte et bleue, et pour compléter le réseau des cheminements piétons ?

Alexandra Gerber, Sima Dakkus

Alexandra Gerber

Alexandra Gerber

Conseillère communale